L’intégralité du discours du Président de la CNDT lors de la première session 2018

L’intégralité du discours du Président de la CNDT lors de la première session 2018

Mesdames et Messieurs les Commissaires,

Aujourd’hui, 1er mars, je préside, pour la première fois, avec beaucoup de plaisir, la première session de la Commission nationale du Dialogue des Territoires.

Elle survient dans un contexte marqué par le choix porté sur mon humble personne, par Son Excellence, Monsieur le Président de la République, pour présider la CNDT, suite au rappel à Dieu de Monsieur Djibo Leyti KA.

C’est le lieu pour moi de rendre un vibrant hommage à ce patriote, ce grand commis de l’administration, ce serviteur infatigable de l’Etat et de la République.

Que Dieu l’accueille dans son Paradis éternel. Amine.

Je voudrais également, ici, remercier le Président Macky SALL pour la confiance placée en moi et lui témoigner ici ma totale loyauté et tout mon engagement à remplir convenablement avec votre précieuse collaboration les missions assignées à la CNDT.

Mesdames et Messieurs les Commissaires,

Il y’a deux (2) jours, en procédant à l’installation du Conseil supérieur de la Fonction publique locale, témoignant de sa ferme volonté de doter les collectivités territoriales, de ressources humaines de qualité, le Chef de l’Etat est revenu sur sa vision de la politique de décentralisation au Sénégal dont la finalisation est en cours.

A cette occasion, il a rappelé qu’en 2013, il a initié la réforme dite Acte III de la Décentralisation avec pour but d’organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable.

Dans le cadre de la finalisation de cette réforme, d’importantes questions sont soulevées et devront connaître des réponses appropriées à partir de l’action combinée de toutes les catégories d’acteurs territoriaux afin de concrétiser la directive présidentielle qui consiste à « Construire le Sénégal à partir de ses territoires ».

Autrement dit :

  • Comment les collectivités territoriales devront – elles bénéficier du contexte offert par la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE) au profit d’un développement endogène, durable, porteur de croissance économique et pourvoyeur d’emplois ?
  • Quelle stratégie et de quels instruments de mise en œuvre, les collectivités territoriales devraient-elles se doter pour assurer une meilleure traduction des politiques publiques dans la planification locale ?
  • Quels pôles territoires sont à même de correspondre à la vision de la réforme de l’Acte III, à savoir « Organiser le Sénégal en territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable» ?
  • Comment promouvoir une politique d’Intercommunalité efficace comme alternative à l’incohérence territoriale autour de programmes structurants qui intègrent des projets socioéconomiques à partir de la valorisation des ressources des terroirs ?

Conformément à ses missions, la CNDT entend, sur ces questions que voilà, apporter sa contribution, si modeste soit-elle, mais nécessairement significative, pour élaborer les instruments de gouvernance du développement territorial notamment dans le domaine de la Coopération territoriale en général et de l’Intercommunalité en particulier.

De ce point de vue, la mise à disposition d’un modèle adapté de territorialisation du Plan Sénégal émergent reste un enjeu majeur.

A cet effet, j’ai fait procéder, dès la première semaine de ma prise de fonction, à l’évaluation du travail accompli, des acquis à consolider ainsi que des efforts supplémentaires nécessaires à l’accélération de l’atteinte des résultats attendus de l’exécution des missions de la CNDT.

Ainsi le Programme de Travail et Budget annuel (PTBA) pour l’année 2018 a pour objectifs l’atteinte de trois (3) résultats majeurs, à savoir :

  1. La promotion d’un modèle de Territorialisation du PSE (par l’élaboration d’instruments de gouvernance de la territorialité et d’un PROgramme de VAlorisation des Ressources des Terroirs (PROVART)) ;
  2. La maîtrise de l’Information territoriale (à travers le développement d’un Système d’Informations territoriales) ;
  3. L’institutionnalisation d’un Cycle de Dialogue (autour de quatre thématiques à savoir L’Equité territoriale ; 2. L’Intercommunalité ; 3. La Compétitivité et l’attractivité des territoires ; et 4. La Déclinaison du PSE dans les politiques publiques locales à travers des outils de diagnostic territorial) et aboutir à l’organisation de la Conférence territoriale.

Bien évidemment, l’élaboration du PTBA a intégré la mise en œuvre d’actions de visibilité de la CNDT et de promotion du Plan Sénégal Emergent.

Le PTBA constitue donc, aujourd’hui, le document par lequel le contenu opérationnel des missions de la CNDT est traduit dans un cadre de mesures présentant à la fois la logique d’intervention, les résultats à atteindre, les Indicateurs objectivement vérifiables, les Sources de vérification ainsi que les Conditions critiques de sa mise en œuvre.

Mesdames et Messieurs les Commissaires,

Je fonde beaucoup d’espoir dans l’expérience et dans l’engagement de chacun d’entre vous.

Son Excellence, le Président de la République Macky SALL attend beaucoup de la contribution de la CNDT pour un développement territorial équitable et durable conformément aux orientations du Plan Sénégal émergent (PSE).

Il nous appartient alors de lui apporter les fruits de nos expériences et de nos connaissances, pour accomplir avec bonheur la mission qu’il a  bien voulu nous confier en mutualisant nos moyens et nos compétences, en partageant nos missions respectives au profit d’une action unitaire et efficiente.

Je voudrais rappeler que notre commission tient quatre (4) sessions par an. A la fin de chaque année, elle doit présenter un rapport au Chef de l’Etat.

Notre session de ce matin n’est donc que la première étape qui je le crois augure de belles perspectives.

Je voudrais ouvrir la première session de la CNDT de l’année 2018, en ses termes pleins d’espérance, tout en souhaitant, un franc succès à nos travaux.

Je vous remercie pour votre aimable attention.